Logiciels libres, linux, le web...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - eee-pc

Fil des billets

mercredi, mai 26 2010

Préparer une clé usb bootable avec un espace de stockage

L'objectif de ce billet de montrer comment faire pour partitionner une clé usb afin de disposer d'une partition bootable et d'une ou plusieurs autres qui serviront à stocker des données. Cela peut être utile pour installer linux sur un un netbook sans utiliser la totalité de l'espace disponible sur une clé usb de grande taille.

Nous allons créer les partitions à l'aide l'outil fdisk. "/dev/sdb" correspond à ma clé usb veillez à remplacer le chemin par celui de votre clé usb.
# fdisk /dev/sdb
Commande (m pour l'aide): o
Création d'une nouvelle étiquette DOS avec id de disque 0xfd9ba5ca.
Les modifications restent en mémoire jusqu'à ce que vous les écriviez.
Après quoi, bien sûr, le contenu précédent sera irrécupérable.

Nous allons ensuite créer une première partition qui sera destinée à accueillir le contenu d'un live cd. Commande (m pour l'aide): n
Commande d'action
e étendue
p partition primaire (1-4)
p
Numéro de partition (1-4): 1
Premier cylindre (1-15283, par défaut 1):
Utilisation de la valeur par défaut 1
Dernier cylindre, +cylindres or +taille{K,M,G} (1-15283, par défaut 15283): +800M
Sur la clé usb je vais ensuite créer deux partitions l'une sera ensuite formatée en NTFS pour les systèmes Fenêtre, l'autre sera formatée en ext4. Elles seront placées dans une partitions étendue.

Création de la partition étendue :
Commande (m pour l'aide): n
Commande d'action
e étendue
p partition primaire (1-4)
e
Numéro de partition (1-4): 2
Premier cylindre (802-15283, par défaut 802):
Utilisation de la valeur par défaut 802
Dernier cylindre, +cylindres or +taille{K,M,G} (802-15283, par défaut 15283):
Utilisation de la valeur par défaut 15283
Il suffit de laisser vide lorsque fdisk demande le premier et le dernier cylindre.

Création des deux partions logiques de données :
Commande (m pour l'aide): n
Commande d'action
l logique (5 ou plus)
p partition primaire (1-4)
l
Premier cylindre (802-15283, par défaut 802):
Utilisation de la valeur par défaut 802
Dernier cylindre, +cylindres or +taille{K,M,G} (802-15283, par défaut 15283): +5G

Commande (m pour l'aide): n
Commande d'action
l logique (5 ou plus)
p partition primaire (1-4)
l
Premier cylindre (5923-15283, par défaut 5923):
Utilisation de la valeur par défaut 5923
Dernier cylindre, +cylindres or +taille{K,M,G} (5923-15283, par défaut 15283):
Utilisation de la valeur par défaut 15283
La première partition de données aura une taille de 5Gb et l'autre occupera tout l'espace restant.

Enfin il faut rentre bootable la première partition, celle destinée à accueillir le système d'exploitation. Il faut aussi rendre visible la partition de donnée destinée aux systèmes Fenêtre.

Changer le type de partition de la partition 5 :
Commande (m pour l'aide): t
Numéro de partition (1-6): 5
Code Hexa (taper L pour lister les codes): c
Type système de partition modifié de 5 à c (W95 FAT32 (LBA))
Rendre bootable la première partition :
Commande (m pour l'aide): a
Numéro de partition (1-6): 1
On peut enfin valider les changements effectués sur la clé usb :
Commande (m pour l'aide): w
La table de partitions a été altérée!

Nous allons maintenant formater les partitions :
# mkfs.ext4 -L ubuntu /dev/sdb1
# mkfs.ntfs -L sylvain /dev/sdb5
# mkfs.ext4 -L datas /dev/sdb6

Nous pouvons maintenant copier le contenu du live cd sur la première partition :
# dd if=ubuntu-10.04-desktop-i386.iso of=/dev/sdb1


Source : GNU Linux Magazine n°118

lundi, mars 16 2009

Script bash pour gérer des services sous linux

Pour faire développement web sur un eeepc, comme sur n'importe quel ordinateur, il faut disposer d'un serveur web. Et éventuellement, mais c'est quand même très pratique, d'un serveur de base de données.

Le eeepc est facilement transportable, donc c'est bien de conserver un maximum de batterie. Surtout si on est pas du genre à faire que du développement web dessus.

Après avoir supprimé les liens symboliques des services pour qu'ils ne démarrent pas au démarrage. J'ai créé un petit script bash qui permet de démarrer ou de stopper un service ou groupe de services :

# Manage services (Myql and lighttpd)
#
#
# Services to manage (space separated) :
services_name="mysql lighttpd"

SELF=$(cd $(dirname $0); pwd -P)/$(basename $0)
#
# service funtion
# params : 1 -> action ( start | stop | status ... )
# 2 -> service name (lighttpd | mysql | ...)
#
service() {
    action=$1
    service=$2
    /etc/init.d/$service $action }

#
# main()
#
case "${1:-''}" in
    'start')
        for serv_name in $services_name
do
        service start $serv_name; done ;;
    'stop')
        for serv_name in $services_name do
        service stop $serv_name; done ;;
    'status')
        for serv_name in $services_name do
        echo "Status : $serv_name" service status $serv_name; done ;;
    *) echo "Usage: $SELF start|stop|status (As root)" exit 1 ;;
esac

Il suffit de remplacer les services dans la liste en haut du script. test.