Logiciels libres, linux, le web...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - device

Fil des billets

mardi, février 2 2010

Installer Rockbox sur le Sandisk Sansa Fuze

Rockbox est un firmware (microgiciel) libre pour lecteurs multimédia. Il a été initialement développé pour les baladeurs Archos Studio, l'objectif était de palier aux limitations présentent dans le firmware d'origine.

La dernière version à l'heure où j'écris ces lignes est la 3.4, elle est sortie le 24 septembre 2009. Le système est tellement abouti qu'il dispose d'une architecture permettant le développement de plugins. Cela peut permettre notamment d'utiliser des applications telles qu'un éditeur de texte (très limité et peut ergonomique mais cela reste un baladeur) et des jeux. Parmi les jeux les plus remarquables il y a Doom, frozen bubbles, et un jeu de casse briques. On peut aussi jouer des jeux de game boy, je n'ai pas pu tester des jeux de game boy advance, apparemment le sansa fuze ne dispose pas de suffisamment de mémoire.

La dernière version de Rockbox pour le Sansa fuze n'est pas considérée comme stable comme c'est indiqué sur cette page. En effet le firmware libre ne gère pas la connexion usb avec l'ordinateur. Cette limitation peut être gênante mais elle est facilement contournée par la possibilité de booter sur le firmware officiel. Le passage au firmware Sansa est sensé être automatique lors du branchement à l'ordinateur mais sur mon baladeur celui-ci ne parvient pas à démarrer. Afin d'accéder à la mémoire interne du Sansa je le démarre d'abord en maintenant la touche "chanson précédente" puis je le branche à l'ordinateur.

Installation facile!!!

Pour installer Rockbox, j'ai utilisé l'utilitaire disponible sur le site. Celui-ci est très simple d'utilisation. La fonction d'autodétection n'ayant pas fonctionné, j'ai configuré le point de montage :

Configuration utilitaire Rockbox Sansa Fuze

Une fois que le point de montage est correctement configuré, on peut ensuite cliquer sur "Installation complète". L'utilitaire nous dirige vers la page ou on peut télécharger le firmware Sansa afin que celui-ci soit modifié pour permettre le dual-boot. Puis il faut indiqué l'emplacement du firmware original. L'étape suivant récupère la dernière version de Rockbox puis installe le tout sur le baladeur.

Dans un prochain billet je détaillerais l'installation des éléments supplémentaires nécessaires aux plugins tels que Rockboy ou doom.
Mon baladeur est enfin libre ! Ou presque à cause du dual-boot nécessaire au transfert de fichiers.

lundi, novembre 16 2009

L'avenir de iPhone est-il compromis ?

Enfin un nouveau billet après une longue période d'absence. Tout simplement parce-que j'avais d'autres préoccupations que d'écrire. Un nouveau billet qui vient compléter la série de billet sur Apple pour critiquer leur façon de traiter leurs clients. Cette fois ci je m'intéresserais aux développeurs de l'iPhone, qui peuvent aussi être considérés comme des clients car il créent du contenu autour de la plate-forme de l'iPhone.

Il y a en ce moment quelques développeurs "importants" qui ont décidé d'arrêter de développer pour l'iPhone. Je fais notamment référence au choix de Joe Hewit, développeur de facebook pour l'iPhone.
Pour quelle raison des développeurs décident d'arrêter ? C'est très simple, en règle générale, il ne supportent pas le processus de publication de leurs applications. En effet Apple se réserve le droit de refuser telle ou telle application, ce qui peut s'avérer désagréable pour le développeur qui ne peut distribuer son application. Mais en plus lorsqu'ils apportent des modification elles sont disponibles que longtemps après.
Quand on compare avec un modèle tel que celui adopté pour le développement de Firefox, ou n'importe quelle extension peut être diffusé simplement, même si elle remplit la même fonction que beaucoup d'autres. Cela donne vraiment l'impression que Apple, de part son envie de contrôler la disponibilité des applications, commet les même erreurs que IBM au début de l'émergence des PC.

Certes avec l'iPhone, Apple possède une part énorme du marché des smartphones. Mais je me demande bien comment ils vont faire pour conserver cette avance avec de telles pratiques. Les plus intrépides peuvent toujours installer un bon nombre d'applications à l'aide de diverses techniques. Mais quand est-il des clients "normaux". Si tous les développeurs qui proposent des applications de qualité décident de ne plus travailler pour l'iPhone que va t-il se passer ? Bon nombre d'applications deviendront obsolètes. Les concurrents de l'iPhone seront ravi, leur seule contrainte sera d'adopter un modèle de mise à disposition d'application plus libre.

Nous allons voir dans les prochaines années, même les prochains mois, si Apple change les conditions de l'AppStore, ou pas. Et si la concurrence, notamment Android, verra ses parts de marchés augmenter. Vu le prix, la "liberté" et le choix de modèles qui embarquent Android, je ne m'avance pas trop à dire que sans réaction d'Apple la plate-forme Android à de beaux jours devant elle. L'avenir nous le dira.

lundi, juin 22 2009

Àprès l'ipod, utiliser iTunes à sa guise n'est pas du goût d'Apple

Vous vous souvenez peut-être de mon billet sur le fait qu'Apple ne tolérait pas l'utilisation d'autres logiciels qu'iTunes avec un iPod. C'est maintenant au tour d'iTunes.
En effet Apple a publié une note sur le site du support d'iTunes disant qu'ils n'assuraient pas la compatibilité avec d'autres lecteurs que les leurs :

Apple is aware that some third-parties claim that their digital media players are able to sync with Apple software. However, Apple does not provide support for, or test for compatibility with, non-Apple digital media players and, because software changes over time, newer versions of Apple's iTunes software may no longer provide syncing functionality with non-Apple digital media players.


En français :

Apple sait que d'autres constructeurs annoncent que leur périphérique peut se synchroniser avec les logiciels Apple. Mais n'offre aucun support, ou teste la compatibilité, avec d'autres lecteurs multimédia, car les logiciels changent avec le temps et iTunes peut ne plus permettre la synchronisation avec d'autres lecteurs multimédia que ceux d'Apple.


Cette note fait suite à l'annonce de Palm, qui signalait que le Palm Pre pouvait être synchronisé à l'aide d'iTunes.
Palm apporte une réponse plutôt confiante à cette note.

If Apple chooses to disable media sync in a future version of iTunes, it will be a direct blow to their users who will be deprived of a seamless synchronization experience." The spokesperson went on to say that Pre users can always stay with the current iTunes version, or transfer the music via USB, and noted that "There are other third-party applications we could consider,...


D'après un de leurs porte-parole, les utilisateurs pourront toujours conserver la version actuelle d'iTunes, ou transférer leur musique directement. Il note aussi qu'il existe d'autres applications capables d'en faire autant (synchroniser la musique). Pour lui c'est un mauvais coup fait aux utilisateurs d'iTunes.

Je ne soutient pas particulièrement Palm, je me permettrais juste de tirer un simple conclusion de ce que signifie l'action d'Apple :
Le message est clair : si vous utilisez iTunes, vous êtes obligés d'acheter un iPod.

La boucle est bouclée, le consommateur est capté...
Source

lundi, mai 4 2009

Utiliser un iPod à sa guise n'est pas autorisé

Pour copier de la musique sur un iPod sous linux, il existe plusieurs logiciels alternatifs à iTunes. Celui-ci n'est en effet pas disponible.
Sur le site officiel c'est indiqué "Free for Mac + PC". Sur la page suivante on a le choix entre une version Windows ou Mac OS.
L'iPod c'est joli, c'est ergonomique, c'est à la mode... Pour ceux qui en possèdent un et qui préfèrent utiliser linux il y a GtkPod, AmaroK, RhythmBox, ...

Il y a aussi plein de ressources sur le web, dont cette adresse : http://bluwiki.com/go/Ipodhash. Les informations ne sont plus en ligne. Apple a demandé que la page soit retiré.
C'est expliqué ici :


Je ne vais pas détailler la situation, elle l'est sur les pages ci dessus. Par contre je me permet d'interpréter l'action de Apple :
Le message est clair, si vous achetez un iPod, vous êtes obligés d'utiliser iTunes.

mercredi, avril 22 2009

Linutop 2 - Un ordinateur écologique pour monsieur tout-le-monde

Par ordinateur écologique j'entends consommation très basse : 8W en fonctionnement. Cela ne comprends pas la consommation de l'écran et des périphériques (Imprimante, scanner, ...) dont vous pourriez avoir besoin. 8W c'est moins que les *box internet et que la plupart des ordinateurs, même portables.

Par monsieur tout-le-monde je veux parler de la couverture fonctionnelle du Linutop. Les fonctions requises pour :

  • Naviguer sur internet (Firefox)
  • Rédiger des documents (OpenOffice)
  • Utiliser des documents multimédia (VLC)




Caractéristiques techniques

Source : Page Linutop 2 du site.

  • Precesseur : AMD Geode LX800 (x86), équivalent en puissance à un pentium III 800 Mhz
  • Mémoire Vive : 512 Mb extensible jusqu'à 1Gb.
  • Mémoire interne : 1Gb de mémoire flash pour le système est quelques documents.
  • Entrées / Sorties : Ethernet 100 Mbit/s, VGA, 2 sorties audio, 1 entrées audio, 4 ports Usb 2.0.



Utilisation régulière

Le linutop est simple d'utilisation quand on reste dans une utilisation classique. La navigation est fluide, même lorsque des éléments Flash sont présents sur la page. Grâce à l'utilisation d'un script GreaseMonkey qui diminue la qualitée des annimations. OpenOffice peine un peu à se lancer mais passé cette étape il fonctionne très bien. Pour l'utilisation de fichiers multimédia, je n'ai pas eu l'occasion de beaucoup tester mais je suis sûr que tant qu'on ne demande pas à VLC de lire une vidéo en Haute Définition cela se déroule sans encombres.
Pour utiliser un clavier PS/2, il faudra acheter un adaptateur USB. Le seul désagrément peut venir du fait qu'il n'y a pas de port usb à l'arrière de l'appareil, l'adaptateur est donc visible.
Le système d'exploitation du linutop est une version dérivée de Xubuntu, adaptée à celui-ci.

Mise à jour et installation du système

Le système n'est doté que de 1Gb de mémoire flash. C'est très bien pour y installer les logiciels les plus utiles, mais pour effectuer les mises à jour c'est déjà plus compliqué. En effet le système ne peux pas stocker tous les paquets dans le cadre d'une mise à jour importante. Il faut dans ce cas utiliser une clé usb ou un montage réseau.
Pour installer le système il faut utiliser une clé usb, le linutop est dépourvu de lecteur de cd-rom. La procédure est décrite ici. Pour ceux qui ne comprendraient pas l'anglais.
Il y a deux grandes étapes d'installation. La première consiste à télécharger une image à partir du site de linutop et de la copier sur clé usb à l'aide d'un script. La deuxième consiste à copier l'image à partir de la clé sur le linutop.

  1. Télécharger le script : http://images.linutop.eu/lusm-web.
  2. Rendre le script exécutatable : chmod a+x chemin/vers/lusm-web ou bien sous gnome effectuer un clic droit sur le script téléchargé et modifier les permissions Afin de rendre le script exécutable.
  3. Télécharger et copier l'image sur la clé : sudo ./lusm-web -d /dev/<your_device> http://images.linutop.eu/current2 <your_device> doit correspondre à la partition de la clé usb que vous voulez utiliser pour y mettre le système.
  4. Ensuite vous devez insérer la clé usb au démarrage du linutop afin de booter dessus. Une fois le système lancé vous pouvez utiliser l'utilitaire de sauvegarde système pour copier le contenu de la clé sur la mémoire interne. Ou bien exécuter la commande : sudo lusm -d /dev/hda


Je publierais un nouveau billet pour expliquer comment utiliser une clé usb ou un partage réseau pour effectuer des mise à jour importantes.

Conclusion


Une fois que les applications sont installées, le Linutop peut être utiliser par beaucoup de monde étant donné la couverture fonctionnelle et la simplicité. Mais pour l'installation de la mise à jour du système cela devient plus compliqué.
Par contre les possibilités du linutop sont immenses, si on y ajoute un disque dur on peut en faire un serveur multimédia, un serveur web, un serveur de téléchargement. Il faudra juste plus de connaissances que pour une utilisation classique. Pour ce type d'utilisation le nouveau linutop est sorti le linutop 3 : http://www.linutop.com/linutop2/linutop3.en.html.